http://www.lbrs.ca/2mEV0pfI

« La porte s’ouvre et, même si son coeur parle haut et fort, elle reste muette. »

Une œuvre d’art, dont on tourne les pages lentement, délicatement, pour ne rien manquer et parce que l’histoire est douce, qu’on y avance doucement, en observant, comme Adélaïde observe le monde qui l’entoure, en s’attardant, comme Adélaïde s’attarde aux gens qui font partie de son quotidien. Une belle rencontre, autant pour Adélaïde que pour le lecteur…

MA