Un article de Martine Arpin

Dans un monde idéal, ma mini-leçon dure 12 minutes. Pendant que les élèves sont en écriture autonome, je vois deux sous-groupes d’élèves, planifiés et préparés selon les besoins de chacun, que je reverrai au moins deux fois dans la semaine, et je peux faire deux ou trois entretiens individuels. Lire la suite