Recherche

L'atelier d'écriture au primaire

Inspiré de la démarche des Units of Study du TCRWP

S’arrêter et prendre le temps de faire le point

Un article de Patricia Forget

Déjà juin. Lorsqu’arrive le mois de juin, nous savons que nous aurons un peu plus de temps. Du temps pour s’arrêter un peu plus longtemps. Du temps pour prendre le temps.

Cette année, plusieurs d’entre vous ont implanté les ateliers d’écriture dans leur classe. Avant de vous lancer dans cette belle aventure, vous aviez probablement réfléchi aux raisons qui vous ont motivés à revoir votre enseignement de l’écriture. Vous saviez sûrement déjà que d’adopter de nouvelles pratiques serait bénéfique pour vos élèves. Mais, aviez-vous prévu l’investissement qu’un tel changement exigerait?

Pour s’approprier de nouvelles façons de faire, il faut être conscient de nos croyances et de la façon dont elles influencent nos actions au quotidien. Votre enseignement doit respecter ce qui est important pour vous. Est-ce simple ? Non, bien au contraire. C’est pourquoi ce processus exigeant a avantage à être ponctué de moments réflexifs qui vous permettent de vous rappeler les raisons pour lesquelles ce changement a été amorcé. Par conséquent, je vous propose aujourd’hui, alors que cette période de l’année le permet, de prendre un temps d’arrêt pour faire le point. «Est-ce que le processus amorcé a donné les résultats escomptés ? Comment le savez-vous ? Quelles difficultés avez-vous rencontrées ? Que pourriez-vous faire autrement? Quelles seront les prochaines actions que vous prioriserez? Pourquoi ce choix ?»

Tout au long de l’année, plusieurs articles partagés sur ce blogue nous ont ramenés aux principes fondamentaux de l’enseignement de l’écriture. Où en êtes-vous dans l’appropriation de ces principes ? Loin d’être exhaustive, cette liste de vérification se veut un point de départ qui vous offre la chance de réguler votre enseignement de l’écriture pour pouvoir progresser et déterminer les prochaines étapes à franchir.

Capture d_écran 2017-05-28 à 07.22.56

Cette autoréflexion aurait avantage à être faite avec vos collègues enseignants qui ont expérimenté les ateliers d’écriture avec vous. Cette collaboration est un moyen de vous soutenir et d’orienter vos énergies vers des discussions et des recherches de solutions qui vous aident à décider la suite des évènements.

Déjà juin. Vous avez vécu de bons moments avec vos élèves. D’autres ont peut-être représenté un plus grand défi. Le temps est venu de célébrer vos réussites. Allez, donnez-vous une tape dans le dos ! Le succès engendre le succès ! Et, rappelez-vous que tout ce que vous avez réalisé cette année l’a été parce que vous aviez la conviction que cela pouvait faire une différence dans la vie de chaque enfant qui vous a été confié. Chaque enfant et ce qu’il a à apprendre. Vous et ce que vous avez à apprendre. Tout part de là. Une posture d’apprenant.

 

Le matériel (outils de travail) essentiel ou utile pour l’atelier d’écriture

Beaucoup d’enseignantes se demandent quel matériel se procurer pour les élèves et pour elles-mêmes pour travailler en atelier d’écriture. Dans la section Matériel et organisation de ce blogue, il y a différents articles qui en donnent des exemples et qui expliquent leur utilité ou leur raison d’être. En travaillant avec les modules de l’atelier d’écriture, on apprend ce qui est important et on peut faire ses choix. Avec le guide L’atelier d’écriture, Fondements et pratiques (Chenelière, 2017), on peut aussi s’y retrouver. Mais voilà. La question revient souvent, et voici une liste, assurément incomplète…

Le matériel essentiel ou utile pour l’atelier d’écriture

Pour les enfants :

-des livres, des livres et encore des livres

des stylos pour écrire
des dossiers d’écriture: à la maternelle et au premier cycle, une reliure (duo-tang) à attaches et pochettes pour ranger les textes et les outils utiles à l’élève (défis, tableaux d’ancrages version mini, liste de vérification, etc.  Pour le 2e et le 3e cycle, un cartable 1 pouce avec un cahier Canada comme carnet d’auteur. Les textes sont aussi placés dans ce cartable
des feuilles pour écrire : de la feuille blanche à la feuille lignée (de cartable) en passant par divers gabarits (différents formats de cadre et différents nombres de lignes). Certains demandent un montant supplémentaire « écriture » en photocopies, d’autres préfèrent les cahiers ou tablettes « Écolo » (ou autre) avec différents espaces pour le dessin et un nombre différents de lignes. Il faut à ce moment détacher les feuilles pour faire des livres de 3 à 5 pages pour les élèves. Et on écrit au verso seulement. Beaucoup plus facile pour la révision, on peut couper, déplacer, ajouter, coller, …
des pochettes transparentes (environ 4 par élèves) pour ranger les outils dans le dossier d’écriture (et pour les grands si on veut qu’ils y rangent leurs textes)

Dans un panier disponible au coin écriture pour chacune des équipes, ou à la table de révision, ou de correction, on peut retrouver :
-des stylos pour écrire
-des stylos de couleurs différentes pour la révision
-des crayons surligneurs
-des tampons encreurs pour dater les textes
-du ruban adhésif
-des bandes de papier pour ajouter des rabats
-une agrafeuse
-de la colle

Pour l’enseignant 

-des papillons adhésifs (Post-it!). De toutes les couleurs, de toutes les grandeurs, et de toutes les formes!!!
-du carton ou de grandes feuilles pour les tableaux d’ancrage
-un système pour la prise de note (cartable, grand carton, planchette à pince, …)
-de grandes feuilles de papier pour les textes de démonstration
-des crayons effaçables à sec et tableaux blancs pour pratiquer certaines stratégies orthographiques, le croquis, …
-des marqueurs permanents (Sharpie)
-une caméra à documents

-des livres, des livres et encore des livres. Les auteurs sont nos modèles, la base de l’écriture authentique!

Cette confiance qui fait grandir

Un article d’Isabelle Robert

Mélanie et Isabelle nous attendaient, Suzane (une super CP) et moi, dans leur petite école de St-Damien. Deux jours avant, nous avions reçu un courriel disant qu’elles avaient bien hâte de nous voir, car elles s’étaient filmées, l’une et l’autre, lors d’entretiens avec des élèves. Elles souhaitaient recevoir une rétroaction de notre part, même si elles avaient déjà, plusieurs fois, regardé leurs vidéos et évalué les forces et les aspects à améliorer pour chacun d’eux. Elles ne voulaient pas nous montrer des entretiens parfaits, elles voulaient s’améliorer, bâtir à partir de ceux-ci.

Lire la suite

La collection: Les ateliers d’écriture

Les ensembles complets des Units of Study du Teacher’s College de New York (TCRWP sont disponibles en anglais chez Pearson Canada. Pour des informations détaillées sur ces ensembles, vous devez visiter leur site.

Depuis mai 2016, des modules de ces ensembles sont traduits et adaptés par Chenelière.  Ils nous arrivent peu à peu. Quelle joie!

Voici donc ce qui est disponible jusqu’à maintenant, avec les liens pour chacun d’eux. Si vous cliquez sur ces liens, vous y trouverez une description plus détaillée, la table des matières, des extraits… L’âge recommandé est indiqué sur la page couverture pour chacun d’eux.

Lire la suite

Bleu, Béha P., Isatis

Capture d_écran 2017-05-11 à 18.54.41

 

« Sur le bout du pinceau

au-dessus du papier

une sirène bleu nuit

peint des étoiles de ciel. »

Philippe Béha joue avec les mots et les sons pour nous offrir de courts poèmes teintés de bleu. Les illustrations ravissent les yeux de poètes de nos auteurs en herbe. On se transporte avec bonheur dans son univers.

Lien vers Leslibraires.ca ici.

IR

Les ours ne lisent pas, Chichester Clark E., Albin Michel Jeunesse

 

Capture d_écran 2017-05-03 à 19.00.55

Les ours ne lisent pas

Chichester Clark E., Albin Michel Jeunesse, 2015

Un jour, un aimable ours brun nommé George trouve un livre abandonné au pied d’un arbre de sa forêt. Tout de suite, il est certain que sa découverte est extraordinaire.

« Chaque mot, même le plus petit, dit quelque chose, pense George. Si seulement je savais quoi… »

Il part en courant annoncer à ses amis ce qu’il compte faire. Même si ses amis n’approuvent pas son projet, George est bien décidé et se met en branle sans plus attendre!

Un livre qui donne le gout d’apprendre à lire. Parfait pour le préscolaire et la première année.

IR

 

 

Révision et correction: réflexions et technologie

Un article de Martine Arpin

Mon attachement à l’atelier d’écriture, au-delà de l’intérêt des élèves à écrire et des résultats spectaculaires qu’il permet, réside dans la vision de l’éducation et de l’enseignement qui supporte toutes les décisions pédagogiques et humaines que je prends dans la classe, pour mes élèves et avec eux. Lire la suite

Pablo trouve un trésor, A.Poulin et I.Malenfant, 400 coups

Pablo trouve un trésor, A. Poulin et I.Malenfant, 400 coups.

L’odeur nous pique le nez. On entend les voix des enfants, et de ce Grand Sale. Impossible de rester indifférent, dès les premières images, dès les premiers mots. Une boule dans le ventre qui ne s’estompe pas, page après page. Une fin espérée. Que de possibilités… d’apprécier les qualités littéraires, oui, mais surtout de découvrir une vie qui semble si loin de nous, qu’on aimerait peut-être mieux ne pas connaître, mais qui est si essentielle à aborder avec les élèves.

MA

Pablo trouve un trésor, Isabelle Malenfant

http://www.lbrs.ca/2mET29L8

Les droits de l’auteur

Un article d’Isabelle Robert

En mars dernier, j’assistais au lancement du livre marquant de Daniel Pennac «Comme un roman», réédité par les éditions D’eux. Nous étions donc une cinquantaine à avoir l’immense bonheur d’entendre Jacques Pasquet  lire quelques passages importants de ce livre toujours d’actualité et Yves Nadon, enchainer avec ce qui devrait se vivre en classe au quotidien. Pennac a réussi avec brio à nous faire comprendre comment former des lecteurs pour la vie. Cependant, on souhaiterait voir encore plus d’enseignants s’inspirer de ces principes racontés si brillamment.  On s’y retrouve si facilement en tant que lecteur. Cette réédition est donc la bienvenue.

Lire la suite

Au fil des saisons, E.Kecir-Lepetit et V. Mathy, Gallimard Jeunesse

Documentaire vraiment intéressant pour l’enseignement des textes informatifs de nos élèves de 6-7 ans. Chaque titre est présenté sur 2 pages (L’automne est là, Au cœur de l’hiver, Voici le printemps, etc.) De courtes informations sur une illustration colorée et détaillée où l’on retrouve des rabats à déplier, des volets à soulever, des roues à tourner, des mini livres à feuilleter.

De la collection : Le petit monde animé de Gallimard Jeunesse.

Plusieurs thèmes disponibles : les pirates, les animaux de la savane, le cirque, les pompiers, les dinosaures.

IR

Capture d_écran 2017-04-19 à 19.15.18

Au fil des saisons,E.Kecir-Lepetit et V. Mathy, Gallimard Jeunesse

Le grand livre de l’arbre et de la forêt, R.Metter, Gallimard Jeunesse

Capture d_écran 2017-04-12 à 17.23.42

 

 René Mettler, Gallimard Jeunesse, 2010

Un titre qui promet et un contenu qui ne nous déçoit pas. Ce documentaire grand format est parfait à partir du troisième cycle du primaire: introduction intéressante, sommaire bien organisé, informations pertinentes et de nombreuses illustrations et photographies qui soutiennent les informations. De plus, on y retrouve des schémas, des démonstrations, des procédures, des descriptions, des listes, des structures cause à effet, un glossaire… Un superbe documentaire pour l’enseignement des textes informatifs.

IR

La prise de notes : Pourquoi? Quoi? Comment?

Un article d’Isabelle Robert

Vivre l’atelier d’écriture c’est permettre aux élèves d’avoir beaucoup de temps pour écrire, de prendre des décisions, de faire des essais et des erreurs et d’apprendre de ceux-ci. Le temps qu’on offre aux élèves pour penser et écrire est un fondement essentiel de l’atelier d’écriture, mais prendre en note ce qu’ils font au quotidien peut s’avérer complexe. Nous savons que ce sont les élèves qui prennent en charge leur processus et leur écriture ce qui rend chaque texte unique et à l’image de son auteur. Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑