Recherche

L'atelier d'écriture au primaire

Inspiré de la démarche des Units of Study du TCRWP

Les auteurs de textes informatifs et les livres

img_4848

Un article d’Isabelle Robert

En janvier, j’aime bien commencer l’enseignement de textes informatifs et réorganiser le coin lecture pour soutenir mes leçons. Je planifie en même temps mon enseignement de la lecture et de l’écriture. Je tente de submerger mes élèves dans un univers qui les inspirera, mais aussi qui démontrera le travail des auteurs de documentaires. Lire la suite

Mon beau sapin…

Une publication de Martine Arpin

lou-and-christmas-lights-5

Aujourd’hui, on fait notre sapin en famille, on décore la maison, on se prépare pour les Fêtes (avec la musique de Noël et tout, et tout!).

img_4298

Le lien avec l’atelier d’écriture?! Avant la célébration, on prépare son texte pour notre lecteur. On relit, on révise en ajoutant ou enlevant des parties, des détails. On corrige. On ajoute de la couleur, parfois on recopie au « propre », mais pas toujours. C’est le travail qu’on célèbre. On se prépare… On ajoute une feuille ou un carton de couleur pour faire une page couverture, un ruban-cache avec de jolis motifs pour cacher les agrafes, et le tour est joué! Ou on décide qu’on y met la totale, et que le travail d’arts plastiques deviendra une magnifique couverture pour le texte.

Image associée
Résultats de recherche d'images pour « belle décoration maison rustique noel »

(ce n’est pas chez moi…)

Comme il y a des maisons plus décorées que d’autres, il y a des publications et des célébrations plus élaborées que d’autres aussi. Il faut suivre son coeur! Parfois, on a des rencontres avec notre cercle d’amis et les enfants. C’est simple, convivial. Et le 24 décembre, c’est toute la famille: grand-maman, grand-papa, « matante Rita » qui chante encore « Les Smarties » après qu’on ait beaucoup insisté, « mononcle Serge » qui danse encore avec nous (les jeunes…), les enfants qui retrouvent leurs cousins et cousines et qui courent partout, la grande tablée… Dans chacun des cas, c’est le rituel qui compte, qui crée de beaux moments, des émotions riches et des souvenirs impérissables. Une célébration en écriture, ça peut être un partage des bons coups entre auteurs d’une même classe, les élèves d’un autre niveau qui viennent écouter nos textes, une lecture publique, un salon du livre où l’on invite les parents et le personnel de l’école…c’est un rituel à la fin de chaque module. Et quand on trouve du bonheur dans la préparation de tout cela, le plaisir n’en dure que plus longtemps! C’est ce qu’on veut créer aussi dans l’atelier d’écriture…faire voir aux élèves que la préparation est aussi importante que la célébration, c’est leur faire prendre conscience de l’authenticité du processus de révision et de correction et de tout le travail que cela implique.

Nous en profitons, Isabelle et moi, pour vous dire que le blogue prend une petite pause de Noël pour les prochaines semaines, jusqu’à la mi-janvier. Nous préparons nos célébrations et avons besoin de repos! 

Joyeuses fêtes à vous tous, passionnés de l’écriture!

img_4297

Et nous en profitons aussi pour souhaiter la bienvenue à une nouvelle collaboratrice:  Grâce à la précieuse collaboration de De mots et de craie, Diane Fréchette, photographe, partagera ses talents avec nous en croquant des moments de l’atelier d’écriture (…et pour les photos des enfants!).

Le rassemblement: un rituel

Un article d’Isabelle Robert

Au début de chaque mini-leçon, on invite les élèves à se rassembler. Dans ma classe, un coin spécial, entouré de livres, est réservé pour ce rituel. C’est à cet endroit que j’enseigne, que je lis des histoires, qu’on parle de choses sérieuses! C’est à cet endroit que la communauté d’élèves se forme et se rassemble. Un coin entouré de livres inspire. Ces temps-ci, Élise Gravel, Marianne Dubuc, Carole Tremblay et bien d’autres nous accompagnent dans nos rassemblements grâce à leurs livres. Les auteurs sont si inspirants, on veut les avoir avec nous!

Mais pourquoi est-il important de se rassembler? Je vous présente quelques raisons. Lire la suite

Il faut lire pour apprendre à écrire

Un article de Patricia Forget

«Si vous voulez devenir écrivain, il y a avant tout deux choses que vous devez impérativement faire : lire beaucoup et beaucoup écrire. Il n’existe aucun moyen de ne pas passer par là, aucun raccourci.»1

Ce n’est plus un secret pour personne : Il faut lire pour apprendre à écrire. La lecture et l’écriture sont deux compétences interdépendantes. Lire la suite

Et si les petits défis étaient pour nous aussi…

Un article d’Amélie Beaudoin

Vous suivez le groupe Facebook depuis des jours, des semaines, voire même des mois. Vous lisez chacune des publications en tentant de vous rassurer par celles qui exposent les difficultés auxquelles font face les enseignants qui les publient. Puis, vous essayez de ne pas vous décourager par celles qui présentent des textes d’élèves relevés, des célébrations flamboyantes et des réflexions trop positives pour que vous vous sentiez concernés. Vous redescendez doucement du petit nuage rose sur lequel vous flottiez alors que tous vos élèves étaient emballés et motivés à écrire des petits moments personnels. Lire la suite

L’horaire de la journée… la suite!

par Martine Arpin

Suite à l’article sur l’horaire de la journée (que vous pouvez trouver ici):

https://atelierecritureprimaire.com/2016/11/02/lhoraire-de-la-journee-la-suite/

voici des exemples pour le préscolaire et tous les cycles du primaire.

Un merci tout spécial aux enseignantes et à l’enseignant qui ont accepté de partager leur façon d’organiser leur horaire pour intégrer l’atelier d’écriture. Lire la suite

L’horaire de la journée

Un article de Martine Arpin

Demain, c’est l’Halloween… Pas le temps! Une journée d’activités à l’école, les élèves qui ont déjà la tête ailleurs, dans l’attente de la soirée, le lendemain dans la fatigue et le survoltage après tous ces bonbons mangés… (oui, oui, je l’avoue, je suis celle-là, celle qui n’aime pas se costumer et qui n’aime pas l’Halloween…). Avouons-le, ce ne sont pas les deux journées les plus productives de l’année côté enseignement… Lire la suite

Lyam en trois temps: évolution d’un scripteur débutant

Un article d’Isabelle Robert

J’ai toujours hâte en septembre de voir le point de départ de mes élèves en écriture. Parfois certains ont déjà des connaissances sur les lettres, sur les sons qu’elles font, sur la correspondance entre les sons qu’on entend et les lettres qu’on écrit sur la feuille. Il y a peut-être même des indices qui nous montrent un début de conscience du mot. Lire la suite

Ma collection de souliers… ou la démonstration avec un texte personnel

Un article de Martine Arpin

img_6415
Tiré de Écrire des récits inspirés de nos petits moments, Chenelière Éducation.

Une bonne façon de démontrer une stratégie est de créer un texte personnel que l’on présente aux élèves lors d’une leçon en début d’unité. Souvent, ce texte n’est pas complet, ni parfait, car on pourra l’utiliser au fil des leçons pour faire une démonstration explicite de quelques stratégies. Lire la suite

Le carnet d’auteur

Un article de Patricia Forget

Carnet d’idées, carnet d’auteur, carnet d’inspiration, le Croqu’idées, … Plusieurs appellations, un seul objectif : celui de conserver bien précieusement ses idées avant qu’elles ne s’envolent.

«J’ai souvent eu des idées d’histoires incroyables en me disant : «Cette idée est si bonne qu’il est impossible que je l’oublie.» Et elle se retrouve je ne sais où, dans un coin de ma mémoire, perdue pour toujours. Maintenant, j’ai un carnet de notes.» Gilles Tibo

Lire la suite

Les « J’ai pas d’idée », « J’ai rien à écrire » et cie

Un article d’Isabelle Robert

Chaque nouvelle année scolaire apporte de nouveaux défis. La plupart de temps, on fait des ajustements et on règle rapidement une foule de petits problèmes. Il s’agit de s’accorder un peu de temps, se faire connaître des élèves, créer des liens avec eux et hop, ça va déjà mieux. Parfois, des problèmes persistent et c’est alors que la gestion du cas par cas s’installe. Lire la suite

Rocket, Alexis et le processus d’écriture

Un article de Martine Arpin

image

L’atelier d’écriture, c’est enseigner aux auteurs ce que font les auteurs, et comment ils le font. Les livres modèles, ces livres que l’on aime et qu’on choisit avec soin en pensant aux leçons qui s’en viennent, sont donc indispensables pour montrer aux élèves l’authenticité de ce qu’on leur enseigne, et pour démontrer de façon explicite le processus, les stratégies et les procédés littéraires à enseigner. Et quand un livre nous permet d’aborder plusieurs leçons, nous gagnons en efficacité car les enfants le connaissent tellement bien qu’ils font des liens plus facilement. Et, on le sait, les enfants adorent se faire lire et relire les histoires qu’ils aiment et s’attachent aux personnage qu’on leur présentent… Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑