Recherche

Les ateliers d'écriture et de lecture au primaire

Inspiré de la démarche des Units of Study du TCRWP

Catégorie

Dans la classe

Enseignement en ligne ou faire du mieux qu’on peut dans les circonstances…

Dans la classe de Martine

Derniers préparatifs avant le grand jour demain…

Le retour de l’enseignement en ligne.

On sait tous ce que ça vaut, mais comment faire du mieux qu’on peut sans surcharger les familles? Comment rendre ce moment signifiant et productif?

D’abord, les élèves ont reçu une vidéo qui les invite à préparer leur « boite d’apprentissage », et une photo de Muscade, la mascotte de la classe, déjà prête. Lire la suite

Soutenir la révision pour les scripteurs débutants… et les grands aussi!

Dans la classe de Martine

Au moment d’écrire ces lignes, nous terminions le module Écrire des récits inspirés de nos petits moments. Les élèves ont révisé le texte qu’ils voulaient publier. Pour les scripteurs débutants, un outil visuel et individuel est vraiment aidant pour soutenir ce travail. Pas besoin de chercher à créer l’outil parfait: quoi de mieux que le tableau d’ancrage de la classe, ainsi que les post-its (je n’arrive toujours pas à ajouter papillons adhésifs à mon vocabulaire…) de formes spéciales, déjà disponibles au coin écriture. Ils les connaissent par coeur: ce sont les outils parfaits!

Nous avons construit les tableaux d’ancrage ensemble tout au long du module, et les post-its ont été présentés et mis à leur disposition à chaque leçon de stratégie y correspondant. En utilisant ces outils en guise de liste de vérification pour se rappeler les stratégies enseignées, les élèves pourront donc se centrer uniquement sur la révision à faire, l’utilisation de ces stratégies, et non l’appropriation d’un nouvel outil de révision avec lequel ils ne seraient pas familiers.

Chaque élève a choisi une copie de l’un des tableaux d’ancrage de la classe, résumant plusieurs leçons enseignées, qu’il a pu annoter à sa façon (certains encerclent les stratégies révisées, d’autres font des « X » quand ils ont utilisé ou ajouté la stratégie dans leur texte…). Les copies de tous les tableaux sont aussi accessibles, après la leçon de révision, au coin écriture. Des élèves vont en chercher un autre, et un autre, pour poursuivre la révision. Chacun a aussi reçu un post-it de chaque forme proposée pour marquer son texte. Ils ont aussi accès aux outils de révision habituels comme le ruban adhésif, les bandes de révision et un crayon d’une couleur différente, et d’autres exemplaires des post-its. Les tableaux d’ancrage (Le processus d’écriture, Comment rendre ton histoire plus vivante, S’inspirer des grands auteurs, Comment écrire un mot) sont toujours affichés dans la classe. Ils sont invités à se lever, à venir les consulter en révisant.

Tous ces outils sont familiers, authentiques parce que représentatifs du travail fait dans le module, et visuels. Ils favorisent l’engagement des élèves dans le travail de révision en suggérant des actions concrètes pour un grand concept comme celui-ci. Ils rendent ce travail de haut niveau accessible et à la portée des élèves.

Tisser des liens entre la lecture et l’écriture pour donner de la puissance à notre enseignement

Dans la classe d’Isabelle

Cette semaine, à mi-chemin du module d’écriture de textes narratifs, j’observe que mes jeunes élèves sont plutôt habiles à relire leurs textes. C’est pourquoi je sais qu’ils sont prêts à aller plus loin dans la révision et la correction, deux phases importantes du processus d’écriture. Je commence tôt à leur enseigner des stratégies de révision et de correction, car je souhaite que ce travail fasse partie de leurs habitudes. Je ne veux donc pas tarder. Lire la suite

Mettre les progrès en valeur et se fixer des objectifs

***Cette semaine, nous vous présentons la toute nouvelle section du blogue: Dans la classe. Dans cette section, nous partagerons, sous forme de courtes capsules, de  « petits moments » du quotidien en classe lors des ateliers de lecture et d’écriture, qui représentent de façon concrète des éléments clé des fondements de l’approche pour le développement des compétences des élèves.***


Dans la classe de Martine

Quand je prends le temps d’observer les textes des élèves, je constate les grands progrès depuis la rentrée: ils écrivent plus de lettres dans chaque mot, plus de mots sur chaque page, plus de phrases, plus de pages, planifient mieux, écrivent certains mots de façon conventionnelle, ont une meilleure calligraphie, comprennent la structure narrative…Mais eux, réalisent-ils vraiment tout le chemin déjà parcouru? Les élèves ont besoin que nous leur apprenions à voir où ils en sont rendus pour avoir envie de continuer à avancer et pour savoir dans quelle direction aller.
La semaine dernière, avant d’entamer la dernière partie du module, nous avons réfléchi à cette évolution de leur travail en comparant le premier écrit de l’année et leur dernier texte en cours.

Après une réflexion sur le sujet, à partie de l’idée  « Avant je ne …, Maintenant je … », ils ont choisi trois éléments qu’ils font, ou qu’ils font mieux maintenant. Chacun a écrit son nom sur trois grands coeurs, selon les éléments choisis, que nous avons affichés ensuite au coin écriture. Chaque enfant a aussi choisi un objectif, noté et placé soigneusement dans le dossier d’écriture. Nous étions prêts à entamer le dernier droit.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑