Recherche

Les ateliers d'écriture et de lecture au primaire

Inspiré de la démarche des Units of Study du TCRWP

Tag

enseignement

Soutenir les familles: et si on voyait les choses autrement…

Série Réflexions pédagogiques en temps de pandémie

Un article de Martine Arpin

Lors de la conférence d’ouverture de l’institut sur l’enseignement virtuel du Teachers College, Lucy Calkins affirmait : « Nous vivons un moment sans précédent. Nous sommes tous surchargés. Plusieurs districts ont peur d’en demander aux enseignants. Mais si croyez que ça n’arrivera pas (enseigner à distance et soutenir les familles), ça n’arrivera pas. On doit prendre des risques. On doit croire que c’est possible. On doit faire les choses autrement. La communauté de l’école doit et va changer. »

C’est en ce moment que les élèves et les familles ont besoin de nous, plus que jamais. On doit réimaginer et réinventer l’école, mais aussi nos pratiques et nos relations avec les familles. L’école, les collègues, les familles et la société ont besoin que nous soyons positifs. NOUS avons besoin d’être positifs. Moi, en tout cas, j’ai besoin de positif!

Lire la suite

Amanda Hartman s’entretient avec Harold

Un article d’Isabelle Robert

Quoi de mieux qu’une vidéo pour bien comprendre un entretien efficace. Amanda Hartman, notre enseignante chouchou du Teacher’s College de l’Université Columbia de New York, rencontre Harold, un élève de la maternelle.

Lire la suite

Série mini-leçon, partie 2: L’enseignement

image

Un article de Martine Arpin

Après la connexion et après avoir annoncé l’enseignement visé, c’est le moment de démontrer aux élèves, de façon explicite, comment s’y prendre pour mettre en pratique l’enseignement que l’on vient de nommer. Lire la suite

Série Mini-leçon, partie 1: La connexion

imageUn article de Martine Arpin

L’atelier d’écriture débute toujours par une mini-leçon. C’est une partie importante des unités d’enseignement proposées par le TCRWP. Lire la suite

Dans un monde idéal…

Un article de Martine Arpin

Dans un monde idéal, ma mini-leçon dure 12 minutes. Pendant que les élèves sont en écriture autonome, je vois deux sous-groupes d’élèves, planifiés et préparés selon les besoins de chacun, que je reverrai au moins deux fois dans la semaine, et je peux faire deux ou trois entretiens individuels. Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑