Recherche

Les ateliers d'écriture et de lecture au primaire

Inspiré de la démarche des Units of Study du TCRWP

Tag

révision

Soutenir la révision pour les scripteurs débutants… et les grands aussi!

Dans la classe de Martine

Au moment d’écrire ces lignes, nous terminions le module Écrire des récits inspirés de nos petits moments. Les élèves ont révisé le texte qu’ils voulaient publier. Pour les scripteurs débutants, un outil visuel et individuel est vraiment aidant pour soutenir ce travail. Pas besoin de chercher à créer l’outil parfait: quoi de mieux que le tableau d’ancrage de la classe, ainsi que les post-its (je n’arrive toujours pas à ajouter papillons adhésifs à mon vocabulaire…) de formes spéciales, déjà disponibles au coin écriture. Ils les connaissent par coeur: ce sont les outils parfaits!

Nous avons construit les tableaux d’ancrage ensemble tout au long du module, et les post-its ont été présentés et mis à leur disposition à chaque leçon de stratégie y correspondant. En utilisant ces outils en guise de liste de vérification pour se rappeler les stratégies enseignées, les élèves pourront donc se centrer uniquement sur la révision à faire, l’utilisation de ces stratégies, et non l’appropriation d’un nouvel outil de révision avec lequel ils ne seraient pas familiers.

Chaque élève a choisi une copie de l’un des tableaux d’ancrage de la classe, résumant plusieurs leçons enseignées, qu’il a pu annoter à sa façon (certains encerclent les stratégies révisées, d’autres font des « X » quand ils ont utilisé ou ajouté la stratégie dans leur texte…). Les copies de tous les tableaux sont aussi accessibles, après la leçon de révision, au coin écriture. Des élèves vont en chercher un autre, et un autre, pour poursuivre la révision. Chacun a aussi reçu un post-it de chaque forme proposée pour marquer son texte. Ils ont aussi accès aux outils de révision habituels comme le ruban adhésif, les bandes de révision et un crayon d’une couleur différente, et d’autres exemplaires des post-its. Les tableaux d’ancrage (Le processus d’écriture, Comment rendre ton histoire plus vivante, S’inspirer des grands auteurs, Comment écrire un mot) sont toujours affichés dans la classe. Ils sont invités à se lever, à venir les consulter en révisant.

Tous ces outils sont familiers, authentiques parce que représentatifs du travail fait dans le module, et visuels. Ils favorisent l’engagement des élèves dans le travail de révision en suggérant des actions concrètes pour un grand concept comme celui-ci. Ils rendent ce travail de haut niveau accessible et à la portée des élèves.

Travailler en petits groupes: la révision interactive

Un article d’Annie Bineau

 

Lors de mon dernier passage au Teachers College, j’ai eu la chance d’expérimenter une nouvelle façon de travailler avec des petits groupes d’élèves. La révision interactive est un outil puissant pour permettre le transfert de l’habileté ou de la stratégie pratiquée par l’élève. De plus, après expérimentation avec des élèves de la maternelle à la troisième année, je constate que ce type de travail suscite un engagement enthousiaste de la part de ceux-ci.

Lire la suite

Comment créer des partenariats puissants pour encourager la révision

Un article de Martine Arpin

« Ils n’utilisent pas les outils que je prépare. Pourtant, mes affiches sont vraiment belles. Toutes informatisées. De belles couleurs. Ils ont plusieurs d’outils dans leur dossier et ne les utilisent pas non plus. »

« Ils ne transfèrent pas ce qu’ils ont appris. »

« Je ne vois pas ce que j’enseigne dans leurs textes. »

« Pourquoi ne le font-ils pas ? Pourtant, je leur ai enseigné. Je n’arrête pas de le répéter… »

« J’ai l’impression qu’ils ne travaillent pas vraiment quand ils sont avec leur partenaire. »

« Je ne peux pas me cloner… comment mieux les soutenir ? »

Tous les enseignants sont un jour ou l’autre aux prises avec ces questions, ces constats. Lorsque ça m’arrive, j’essaie toujours de me rappeler un enseignement précieux d’Amanda Hartman : La première question que l’on doit se poser quand les élèves ne font pas ce qu’on pense qu’ils devraient faire, c’est : « Qu’est-ce que MOI je peux faire autrement pour qu’ils le fassent ? » Lire la suite

Quand vient le temps de publier…

Un article d’Isabelle Robert

 

Souvent, nous avons des questions au sujet de la publication. « Est-ce que je dois passer après l’élève pour corriger les fautes qui restent? Est-ce que les élèves doivent réécrire au propre? Est-ce que je peux exposer des textes qui ne sont pas parfaits? Est-ce que je peux écrire les textes à l’ordinateur? Est-ce que les élèves peuvent les écrire à l’ordinateur? … » Pas toujours facile d’y répondre… Il y a certainement plusieurs éléments à considérer.

Tout d’abord, réfléchissons à cette étape du processus : la publication. Publier un texte veut dire le rendre public. Ici, la plupart du temps, l’attention sera portée sur un texte en particulier. La publication est considérée comme l’étape finale du texte (quoique des textes sont parfois réédités!).

Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑