Recherche

Les ateliers d'écriture et de lecture au primaire

Inspiré de la démarche des Units of Study du TCRWP

Tag

écriture

Déjà la fin de la maternelle

Un article de Charlotte Therrien

Enseignante à la maternelle Ste-Geneviève, Berthierville

 

L’année scolaire tire à sa fin comme le démontrent mes cernes et l’excitation palpable de mes élèves . Une année de découvertes, d’essais, de grandes réussites, de défis et de plaisir à exercer le plus beau métier. La première année où je me lance à temps plein dans les ateliers d’écriture et de lecture. Et quelle belle année! Jamais je n’aurais pensé voir AUTANT grandir et évoluer mes amis de maternelle. Et désormais, les ateliers de lecture et d’écriture me collent à la peau. Je ne me vois plus enseigner autrement. J’ai revu mes pratiques afin de ne prioriser que celles qui me semblent les plus efficaces. J’ai déjà hâte à la prochaine rentrée pour pouvoir voir l’an deux et toutes les améliorations qui s’en suivront.

Mais pour l’instant, laissez-moi contempler vos progrès mes chers élèves.

Je sais que demain, nous débuterons notre journée avec la lecture autonome (un moment précieux pour mes élèves et moi). Je vous verrai choisir un livre à votre goût et à votre niveau, car vous connaissez désormais votre profil de lecteur. Vous êtes capables de m’expliquer pourquoi vous faites tel choix de lecture et êtes en mesure de me partager vos impressions d’un livre. Je vous entendrai partager votre page wow avec un partenaire et jaser lecture dans un climat permettant aux autres lecteurs de poursuivre leurs découvertes. Vous viendrez me voir avec la fierté dans les yeux parce que vous aurez reconnu un mot fréquent, une stratégie d’auteur ou vous êtes souvenu d’un passage chouchou. Je vous entends dire à quel point un livre vous a appris, fait rire, touché, etc. Des pas de géants qui méritent d’être soulignés.

Quand je repense à septembre, tout à apprendre. Vous, mes amours, n’aviez pas la confiance que je vois dans vos yeux quand la période d’écriture arrive. Maintenant, je vous vois vous préparer à votre table de travail en installant vos rappels d’objectifs et stratégies tout près, pour ensuite relire vos derniers textes pour planifier votre période.  Je vous entends m’expliquer ce que vous prévoyez utiliser comme stratégies dans vos prochains textes. Je vous vois vous référer aux tableaux d’ancrage, aux textes modèles et à vos compagnons de classe. Je vous entends réviser vos textes entre partenaires et tenter de guider l’autre dans sa démarche d’écriture. Mercredi, je vous verrai présenter avec les yeux pétillants vos meilleurs textes à la grande célébration de l’école aux côtés des  »grands » de première et deuxième années. Des textes qui démontrent tout le chemin que vous avez parcouru depuis septembre.

Textes histoires vraies – Avril

 

Et moi dans tout ça? J’ai appris tout autant que vous, sinon plus, cette année. J’ai appris à me faire confiance. J’ai appris que la constance et la rigueur sont les clés du succès des ateliers. J’ai appris à comprendre la structure d’un entretien pour pouvoir mieux vous accompagner. Mais surtout, j’ai appris à voir vos réussites. Arrêter de vouloir absolument un résultat  »impeccable ». Arrêter de mettre mon énergie sur des textes, sur des résultats. J’ai investi mon temps dans des auteurs, dans des lecteurs. Un investissement payant. C’est grâce à ce nouveau regard que j’ai pu voir vos plus belles réussites :

  • réussir à garder votre attention pendant une mini-leçon,
  • avoir une conversation efficace avec un partenaire en lien avec la question posée,
  • résoudre de manière autonome les petits problèmes durant les périodes d’écriture,
  • organiser les milles idées que vous avez dans la tête à la fois,
  • persévérer dans vos réalisations,
  • développer votre propre personnalité d’auteur et de lecteur,
  • écrire des mots en les étirant pour entendre tous les sons,
  • développer votre langage et votre répertoire de mots nouveaux,
  • vous considérer comme capable de réussir
  • et surtout cultiver au quotidien un amour des livres.

Capture d’écran 2019-06-15 à 07.34.57Notre mur de mots construit au fil de l’année scolaire

J’ai désormais dans ma classe 19 auteurs, 19 lecteurs prêts pour la première année. Bravo mes élèves. Je suis si fière de toutes vos réussites. Les enseignant(e)s qui vous auront l’an prochain ne savent pas encore comment vous êtes formidables et inspirants. Bon été mes amours!

 

 

 

 

 

L’importance de la constance et de la rigueur dans les ateliers de lecture et d’écriture

Un article de Marlyn Grant

Cette année, j’ai présenté, l’atelier de lecture et d’écriture à des enseignants, des conseillers pédagogiques, et différents intervenants en éducation. Parfois en conférence, mais aussi par des visites dans ma classe où je peux modeler mes façons de faire. Lors de ces rencontres, j’ai eu plusieurs échanges, questions, commentaires. Une des questions qui revenait le plus souvent était celle en lien avec le nombre de fois qu’on doit présenter les ateliers dans une semaine. Lire la suite

Revenir à l’essentiel

Un article de Martine Arpin

Cette semaine, j’ai passé une journée avec un groupe d’enseignants, de conseillers pédagogiques et de cadres des services éducatifs d’une commission scolaire pour parler des ateliers d’écriture. Un groupe de passionnés qui veut s’investir dans les changements de pratique pour que les élèves apprennent mieux.

Quand je rencontre des pédagogues pour parler d’écriture, j’ai toujours le souci de provoquer des prises de conscience. Au-delà des concepts concrets liés à l’enseignement de l’écriture, il y a une vision derrière cette approche qui est plus grande que l’écriture, plus grande que nous. C’est une vision à long terme de l’éducation qui sous-tend le besoin de changement de pratique. C’est l’idée que chacun de nous, à partir du moment où un enfant entre dans le système scolaire et jusqu’à ce qu’il en ressorte, constitue une partie de l’échafaudage qui leur permet de devenir les grandes personnes qu’ils voudront être. Un morceau de la construction d’une société dont nous souhaitons faire partie et que nous faisons émerger par les citoyens qu’ils deviendront.

Lire la suite

Ce que nous disent les murs de la classe

Un article de Martine Arpin

« Martine, je pense que toi aussi tu devrais faire du ménage, pendant qu’on range nos pochettes de chaises… ». Il n’y a pas une année où je ne l’entends pas, celle-là!

À la fin de la journée, des piles partout, des post-its, des feuilles, des livres, des notes d’entretiens, un tableau d’ancrage tombé… À la fin du mois aussi. Et de l’étape. Tiens, des enseignantes viennent visiter la classe aujourd’hui ? Heureusement que j’ai ma grande armoire bleue pour camoufler quelques trucs… Mais quand une collègue cherche quelque chose, c’est à moi qu’elle vient demander (hein, Jacynthe !). Ma classe, elle est un peu comme ma tête : toujours pleine et un peu désordonnée, mais bien organisée !

Lire la suite

L’écriture partagée et l’écriture interactive: un support à l’atelier d’écriture (partie 2)

Un article de Martine Arpin

L’écriture interactive

Lors des séances d’écriture interactive, d’une durée d’environ 10 à 15 minutes, on travaille plus particulièrement certains aspects techniques de l’écriture. Souvent, l’enseignant amène l’idée, voire les mots exacts à écrire, mais le crayon est partagé avec les élèves. Les élèves participent selon leurs compétences ou besoins. Un élève peut être le responsable des majuscules et de la ponctuation, un autre des espaces, certains peuvent écrire la première lettre d’un mot, un son à l’étude, une règle de grammaire précise. Lire la suite

L’écriture partagée et l’écriture interactive : un support à l’atelier d’écriture (partie 1)

Un article de Martine Arpin

L’atelier d’écriture vise à former des scripteurs confiants, motivés et autonomes. Une grande partie de l’atteinte de ces objectifs réside dans l’attitude de l’enseignante : le langage, oral et corporel, la façon d’être, de parler d’écriture, de s’adresser aux auteurs. Une autre partie importante est l’enseignement explicite et la rétroaction en cours d’apprentissage. L’atelier d’écriture est pensé et conçu pour mettre ces éléments en pratique dans la classe au quotidien.
Mais l’atelier d’écriture ne vit pas en vase clos. Il fait partie d’un environnement pédagogique équilibré et riche en littératie. Afin de favoriser le transfert des apprentissages et de mener les élèves vers toujours plus de compétence et d’autonomie, on doit leur fournir de multiples occasions de s’exercer dans différents contextes. Lire la suite

Le texte sur demande

Un article d’Isabelle Robert

IMG_6261

Dès le début d’année, il est recommandé de faire écrire aux élèves trois textes sur demande. Un pour chacun des genres littéraires qui sera travaillé au cours de l’année (narratif, informatif et opinion).  C’est une évaluation qui s’avère très efficace, car elle nous permet, assez rapidement, de connaitre nos élèves et de guider la planification de notre enseignement.  On la recommande même à la maternelle, car cette évaluation nous permet de constater que les élèves ne sont pas tous rendus à la même place dans leur développement de la communication écrite. Les habiletés de certains peuvent surprendre. Lire la suite

Marcel, le Jell-O et le texte sur demande

Un article d’Isabelle Robert

Capture d_écran 2018-08-22 à 13.34.02

Une nouvelle année scolaire est sur le point de commencer. Comme chaque année, je pense à mes objectifs personnels et à ce que j’aimerais faire avec mes élèves. Mes dernières lectures, ma semaine au Teachers College et le fait de faire le vide et de m’arrêter pour faire autre chose m’inspirent et me donnent le gout d’entamer cette nouvelle année scolaire. Comme vous peut-être, j’ai commencé à planifier mon année. Ma planification est dans ma tête pour l’instant, mais bientôt, ce sera plus défini. C’est une tâche qui n’est pas si évidente. Il faut faire des choix. Il faut que je réfléchisse à ce qui est important pour moi, que je détermine mes priorités, que je protège ce qui est essentiel à mes yeux. Lire la suite

Enseigner à être un bon partenaire

Un article d’Isabelle Robert

Travailler avec un partenaire demande des habiletés humaines importantes. Ça ne demande rien de moins qu’une ouverture sur le monde. Une ouverture sur ce que les autres ont à dire. C’est avoir le souci de vouloir aider et d’être attentif aux besoins. C’est savoir poser les bonnes questions et savoir écouter…

Le partenaire d’écriture est le premier lecteur de l’auteur. Souvent, l’auteur écrit en pensant à lui. « Est-ce que mon partenaire pourra lire mon texte facilement? Est-ce qu’il va bien comprendre ce que je veux dire? Est-ce que mon texte aura l’effet que je souhaite sur le lecteur? … » Le partenaire fait donc partie des ressources de l’auteur pour tester, clarifier, recevoir des conseils ou toute autre rétroaction… Lire la suite

Il faut lire pour apprendre à écrire

Un article de Patricia Forget

«Si vous voulez devenir écrivain, il y a avant tout deux choses que vous devez impérativement faire : lire beaucoup et beaucoup écrire. Il n’existe aucun moyen de ne pas passer par là, aucun raccourci.»1

Ce n’est plus un secret pour personne : Il faut lire pour apprendre à écrire. La lecture et l’écriture sont deux compétences interdépendantes. Lire la suite

La structure de l’atelier d’écriture

Un article de Martine Arpin

L’atelier d’écriture a une structure fixe qui se répète chaque jour. Une routine s’établit dès la première leçon et devient prévisible pour les élèves, ce qui favorise leur autonomie et leur engagement.

Lire la suite

Le coin écriture

Un article de Martine Arpin

Avoir un coin écriture où le matériel est disponible et accessible favorise l’autonomie des élèves si essentielle au bon fonctionnement des ateliers d’écriture.

 Le matériel peut être ajouté au fil des leçons et des unités. Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑